Résumé du week-end 02-03 Mars


On commence par les jeunes avec un match des U18 qui s'est soldé par une lourde défaite 7 à 1 face à St Charles Vigilante.


Victoires pour la une et la trois


Match crucial pour la course au maintien où on a fait une première mi-temps très mitigée avec beaucoup d'efforts physiques inutiles et peu de ballons exploitables malgré toutes les conditions réunies pour pratiquer un football de qualité. 2nde mi-temps avec nos lignes resserrés et plus d'entrain ce qui a fait la différence. Rémy ouvre la marque et un csc sous la pression de yannick. On retiendra les 3 points et la réactions de la 2nde mi-temps mais il faudra faire mieux contre Rive de Gier ou feurs...(Julien Delauche)


Pour cette 13ème journée de championnats, l'ESCM'3 affrontait Lézigneux'2 sur le magnifique stade Robert Perret de Marcilly le Châtel (élu plus beau village de France 2018). Pour ce merveilleux rendez vous, l'attitude était bien différente de celle de la semaine dernière contre Noiretable'2, et on va pas s'en plaindre. Ce match fut aussi l'occasion d'innover, de tester, vous comprendrez plus tard... Le match attaquait sur les chapeaux de roux (imagine le Prince Harry avec le chapeau de Walker Texas Ranger, c'est bon tu l'as ?), enfin bref, 1ère mi-temps très sérieuse, mais malheureusement sans grand chose à se mettre sous la prémolaire, quoi que, sur une belle phase offensives comme on les aime, vois-tu pas que le jeune Yann envoi une praline tel Zizou contre Leverkusen, sauf que la c'était pas Leverkusen mais Lézigneux'2, et que Zizou claqua le plus beau but qu'on est jamais vu en LDC et que Yann lui, envoya le cuir sur l'angle du cadre. 0-0 à la mi-temps. 2ème période avec plus d'engagement de notre côté et une petite baisse de régime des visiteurs, ce qui laissa la possibilité de mieux construire mais pas d'ouvrir le score pour autant. Arrivé à l'heure de jeu bien tassée, les langues commençaient à pendre, c'est alors qu'un grand échange eu lieu entre le coach et un de ses remplaçants. - Numéro 10 ça te tente ? - Oula, non, pas trop, j'ai jamais fait... - Tu auras qu'à airer entre ton ailier droit et ailer gauche, ça le fera... Vois-tu tu pas qu'il rentre, et ne trouve rien de mieux que de planter un but et faire une passe D, au niveau de l'adaptation c'est difficile de faire mieux... Pour ce qui est du deuxième but, le Toch, il nous a inventé un geste technique sortie de derrière les fagots, oubli tes feintes de frappe, ou autre passement de jambes, il nous a fait un saute mouton par dessus le défenseur adverse, oui oui un saute mouton, pour ensuite, une fois face au gardien, frapper en force histoire d'être sur de pas le mettre à côté comme ses 8 dernières tentatives... 2-0. Ensuite, sur la fameuse passe D de ElManuninho, notre jeune presque prometteur Pierrick Michel enfonça le clou avec ce troisième but qui nous assurait la victoire à 10 minutes de la fin. Mention spéciale à Louis, dit Le Rempart, pour son match plus que propre, à ce surprendre lui même, à Souph pour avoir tenue presque 90 minutes et surtout à Pipo dans le rôle du couteau Suisse, titulaire en pointe, puis sur l'aile et enfin finir latéral droit en fin de match (je sais qu'il y aura des heureux de savoir qu'il a honoré ce poste avec succès, surtout outre Atlantique...). Sur ce à tchao bonsoir. (Loic Soubeyrand)


La deux s'incline à l'extérieur


Match contre le FC Montagne du matin à Panissiere avec des conditions climatiques idéales. On démarre le match timidement sans vraiment mettre du rythme. On ne met pas suffisamment le pied sur le ballon et nos adversaires gagnent beaucoup trop de duels pour espérer être dangereux. La première mi-temps se termine à 0-0 et nous revenons sur le terrain avec l'envie d'aller les chercher plus haut afin de profiter de contre. Nous marquons rapidement sur une action très bien construite, mais les locaux égalisent dans la foulée. On perd de plus en plus de duels et on arrive pas à construire proprement. Après plusieurs mauvaises gestions de nos phases défensives on encaisse trois buts de plus et sur une relance hasardeuse de nos adversaires en direction de leur gardien, ils marquent contre le camp. Le score en restera à 4-2. Beaucoup de frustration par rapport à la qualité de notre prestation collective, on se doit de faire beaucoup mieux défensivement si on veux espérer mieux. (Stéphane Couchaud)